•  

    Lam

    Siamo la ciurma anemica

    Mi7 Lam

    d'una galera infame

    Rem Lam

    su cui ratta la morte

     Mi7 Lam

    miete per lenta fame.

     

    Mai orizzonti limpidi

    schiude la nostra aurora

    e sulla tolda squallida

    urla la scolta ognora.

     

    I nostri dì si involano

    fra fetide carene

    siam magri smunti schiavi

    stretti in ferro catene.

     

    Lam Mi7

    Sorge sul mar la luna

    Lam

    ruotan le stelle in cielo

    Rem Lam

    ma sulle nostre luci

     Mi7 Lam

    steso è un funereo velo. 

     

    Torme di schiavi adusti

    chini a gemer sul remo

    spezziam queste catene

    o chini a remar morremo! 

     

    Cos'è gementi schiavi

    questo remar remare?

    Meglio morir tra i flutti

    sul biancheggiar del mare.

     

    Remiam finché la nave

    si schianti sui frangenti

    alte le rossonere

    fra il sibilar dei venti! 

     

    E sia pietosa coltrice

    l'onda spumosa e ria

    ma sorga un dì sui martiri

    il sol dell'anarchia. 

     

    Su schiavi all'armi all'armi!

    L'onda gorgoglia e sale

    tuoni baleni e fulmini

    sul galeon fatale. 

     

    Su schiavi all'armi all'armi!

    Pugnam col braccio forte!

    Giuriam giuriam giustizia!

    O libertà o morte! 

    Giuriam giuriam giustizia!

    O libertà o morte!

     

    Infos et traductions

    site antiwarsongs

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Diana Saliceti / David Spadora : Should We Again

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Si vous voulez proposer un thème pour la suite, n'hésitez pas :)

     

     
     Merci d'avoir participé 
    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Adama est un film d'animation qui parle de la participation des africains à la guerre de 14 18, c'est un beau film, très poétique, je suis allé le voir avec les petits, ils ont adoré.

    Adama - Au-delà des falaises - Oxmo Puccino

     "tout homme de son frère est le gardien"

    Si tu t'accrochais à une étoile filante

    T'aurais la lumière plein les bras et des rêves pour mille ans

    Mais entre nous à peine une pellicule

    Pour se parler vraiment, on prend un véhicule

    Pour être touché, faut voir le touchant

    Et pour se toucher maintenant, on doit passer l'écran

    Partir ailleurs que vers le Nord

    Où les parois de béton verticales te bordent

    Depuis ces temps immémoriaux où l'on se chuchote, se cherchent, avec le même noyau

    Quelques notes, afin de repousser la guerre quand c'est lances et flèches contre fusils lasers

    L'avenir, se trace dans le passé, donc le présent avant tout

    Tirer son destin du monde qui nous entoure

    Rémus, Romulus, Abel et Cain

    Nés pour se battre et couchés sans câlins

    Avant d'être historique c'est personnel

    Malgré les prédictions traditionnelles, tout homme de son frère est le gardien

    Qu'il le veuille ou non

    Dans le refus, le deuil est long

    S'il y a "terre" dans fraternel

    C'est qu'au début il y a un peuple, séparé par la mer

    Tous le petit de quelqu'un, à qui il fût légué une chose à transmettre

    Mais, on ne peut courir au long du fleuve sans un jour penser à le traverser

    Risquer les coutumes, vouloir, les renverser

    Trier, ce qu'il y a à conserver

    Sur ce sol sphérique divisé, être chez soi peut faire se sentir dépaysé

    Mais à force qu'un fils-lion marche, il se forge puis fini en marge

    Entre ailleurs et l'occident car, toute présence n'est pas un accident

    Parce que le chemin part de loin

    Les aînés dans la famille parleront de moins en moins

    Alors oui, l'important c'est l'autre

    Y croire, c'est un jour, reconnaître l'étoile

    Au-delà des falaises

    Dans le monde des Souffles

    Là où règnent les Nassaras

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • 7 seconds - Youssou N'Dour - Neneh Cherry

     

    7 seconds - Youssou N'Dour - Neneh Cherry

    7 seconds - Youssou N'Dour - Neneh Cherry

    Cette chanson était déjà sur Fasgianu mais j'ai trouvé qu'elle correspondait trop bien pour ne pas la mettre sur ce thème, j'ai changé la video pour un live très sympa

    Boul ma sene, boul ma guiss madi re nga fokni mane
    Khamouma li neka thi sama souf ak thi guinaw
    Beugouma kouma khol oaldine yaw li neka si yaw
    Mo ne si man, li ne si mane moye dilene diapale
    Roughneck and rudeness
    We should be using, on the ones who practice wicked charms
    For the sword and the stone
    Bad to the bone
    Battle is not over
    Even when it's won

    And when a child is born into this world
    It has no concept
    Of the tone the skin is living in

    It's not a second
    7 seconds away
    Just as long as i stay
    I'll be waiting
    It's not a second
    7 seconds away
    Just as long as i stay
    I'll be waiting x3

    J'assume les raisons qui nous poussent de changer tout,
    J'aimerais qu'on oublie leur couleur pour qu'ils espèrent
    Beaucoup de sentiments de race qui font qu'ils désespèrent
    Je veux les portes grandement ouvertes,
    Des amis pour parler de leur peine, de leur joie
    (pour qu'ils leur filent des infos qui ne divisent pas)
    Pour qu'ils ne divisent pas...

    Changer
    7 seconds away
    Just as long as i stay
    I'll be waiting
    It's not a second
    7 seconds away
    Just as long as i stay
    I'll be waiting x3

    And when a child is born into this world
    It has no concept
    Of the tone the skin is living in
    And there's a million voices
    And there's a million voices

    To tell you what she should be thinking
    So you better sober up for just a second
    7 seconds away
    Just as long as i stay
    I'll be waiting
    It's not a second
    7 seconds away
    Just as long as i stay
    I'll be waiting x3



    Antoine Ciosi - le prisonnier

    7 seconds - Youssou N'Dour - Neneh Cherry

    Rém

    Je t'envie petit moineau 

    Solm

    Toi qui vient quelques fois pour me rendre visite 

    La7

    Perché sur l'un des barreaux 

    Solm / La7 / Rém

    De cette minuscule lucarne à l'air si triste

     

    Mais lorsque tu ne viens pas

    J'y vois un coin de ciel, qu'on m'accorde en faveur

    Et je t'attends chaque fois

    A croire que maintenant, tu sais lorsque c'est l'heure

     

    Sò imprigiunatu re7/solm

    E Mama si ne more do7/fa

    Perduna mi o Mama rem/la7

    Di fà ti tantu male rem

     

    Je ne peux pas faire un geste

    Pour aller l'embrasser une dernière fois

    Que m'importe à moi le reste

    Car si elle se meurt, c'est à cause de moi

     

    Elle qui ne s'endormait jamais

    Sans avoir imploré la Madone, les Saints

    Elle qui avait tout donné

    Pour qu'on dise plus tard, c'est un monsieur très bien

     

    Asimbonanga

    Johnny Clegg

    Words mots parolle

    Words mots parolle

     

     Asimbonanga

           Em       D       Am 

     Asimbonang'um Mandela thina

              C 

     Laph'ekona

         D          G 

     Laph'ehleli khona

     

     D             C                   Em 

     On the sea is cold and the sky is grey

     D               C               Em 

     Look across the island into the bay

                   C                    G 

     We are all islands till comes the day

                             D     C  D 

     We cross the burning water

     

     D         C                Em 

     A seagull wings across the sea

     D      C                   Em 

     Broken silence is what I dream

                  C                      G 

     Who has the words to close the distance

                     D     C  D 

     Between you and me

     

       G 

     Asimbonanga

         Em         D      Am 

     Asimbonang'umfowethu thina

               C 

     Laph'ekhona

                  G 

     La wafela khona

     

     G 

     HEY wena

     

     Em       Am 

     hey wena nawe

     

               D               G 

     Sizofik a nini la'Siyakhona

     

    Alegría
    Francesca Gagnon | Cirque du Soleil

     

    Alegría

    come un lampo di vita
    alegría
    come un passo gridar
    alegría
    del delittuoso grido
    bella ruggente pena, seren
    come la rabbia di amar
    alegría
    come un assalto di gioia
    Alegría
    i see a spark of life shining
    alegría
    i hear a young minstrel sing
    alegría
    beautiful roaring scream
    of joy and sorrow,
    so extreme
    there is a love in me raging
    alegría
    a joyous, magical feeling
    Alegría
    come un lampo di vita
    alegría
    come un passo gridar
    alegría
    del delittuoso grido
    bella ruggente pena, seren
    come la rabbia di amar
    alegría
    come un assalto di gioia
    Del delittuoso grido
    bella ruggente pena, seren
    come la rabbia di amar
    alegría
    come un assalto di gioia
    Alegría
    como la luz de la vida
    alegría
    como un payaso que grita
    alegría
    del estupendo grito
    de la tristeza loca
    serena,
    como la rabia de amar
    alegría
    como un asalto de felicidad
    Del estupendo grito
    de la tristeza loca
    serena,
    como la rabia de amar
    alegría
    como un asalto de felicidad
    There is a love in me raging
    alegría
    a joyous, magical feeling.

    Dm
    Alegria
          F          C
    Come un lampo di vita
    Dm
    Alegria
          F           C
    Come un pazzo gridar
    Dm
    Alegria
          F           C
    Del delittuoso grido
     Dm
    Bella ruggente pena
    F
    Seren
       Dm            C
    Come la rabbia di amar
      Dm
    Alegria
       F                 C        Dm
    Come un assalto di gioia
    
    
    Dm
    Alegria
        F                  C
    I see a spark of life shining
    Dm
    Alegria
      F                    C
    I hear a young minstrel sing
    Dm
    Alegria
       F                 C
    Beautiful roaring scream
            Dm
    Of joy and sorrow,
      F
    So extreme
      Dm                 C
    There is a love in me raging
    Dm
    Alegria
    F           Dm            C
    A joyous, magical feeling
    
    
    Dm
    Alegria
    F                 C
    Como la luz de la vida
    Dm
    Alegria
    F                 C
    Como un payaso que grita
    Dm
    Alegria
    F               C
    Del estupendo grito
    Dm
    De la tristeza loca
    F
    Serena
    Dm               C
    Como la rabia de amar
    Dm
    Alegria
    F                  C         Dm
    Como un asalto de felicidad


    I Muvrini et Grand Corps Malade - Una Terra Nova

    word izwi mot parolla baat palabra parola

     

    La nôtre est dans l'éternité d'un village
    Là où les lumières ont déposé la graine
    Celle de la liberté l'âme citoyenne
    Là où les paysans ont vu pleurer l'enfance au pied du monument.... des morts pour la France
    La nôtre est cet enfant sur le chemin de l'école
    Un cartable à la main des rêves plein les yeux
    Elle est dans les gestes qui ouvrent les chemins 
    Connectée à la terre, connectée à demain

    La nôtre regarde son histoire et n'a pas oublié
    Qu'elle porte fièrement les cicatrices du monde ouvrier
    Elle est aussi dans l'héritage de toutes ces cultures dans le partage d'une tradition
    sous toutes ses coutures
    La nôtre est un village démesuré dont le sol tremble
    Ses habitants y ont grandi à l'ombre des Grands 
    Ensemble
    Elle est ce père et cette mère qui voient
    l'avenir en un peu mieux
    Et cet enfant qui rentre de l'école des rêves plein les yeux

    Una terranova chi u to core prova
    Una terranova chi u to core trova

    Una terra umana beata funtana
    Una terra umana chi pesa ogni grana

    Une terre nouvelle que ton coeur essaie
    Une terre nouvelle dans ton coeur qui nait

    Une terre humaine heureuse fontaine
    Une terre humaine d'où lève la graine

    La notre a su se construire dans la difficulté
    C'est en relevant la tête qu'elle s'est faite une identité
    Elle a des murs trop gris su'on apprivoise
    Et qu'on assume
    Car même nos premières marmes ont séché
    Sur le bitume

    La nôtre est une flamme qui ne s'éteint pas 
    Elle vient de la Terre du Commun
    Elle dit... mon pays a besoin du tien
    La nôtre est gravée sur le seuil des fontaines
    Et les arbres centenaires

    La nôtre est cette énergie aux milliers de visages
    Elle ne se laisse pas faire elle est l'enviet le courage
    Elle est mon slam et ta chanson pour l'amour 
    de nos terre
    Car si les nôtres se ressemble c'est qu'elles ont du caractère

    La nôtre ne veut rien que garder son âme
    Ce sont nos langues qui vont fêter
    la différence et l'unité
    La nôtre n'est pas minoritaire, ni rancoeur, ni colère
    Ecoute... on est des milliers de frères...

    Une terre nouvelle que ton coeur essaie
    Une terre nouvelle dans ton coeur qui nait

    Une terre humaine heureuse fontaine
    Une terre humaine d'où lève la graine

    Partager via Gmail

    7 commentaires