• Un aghju mai intesu stu cantu senza pienghje, Beyrouth oghje, ohimè ! 

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Surella d'Irlanda - Soeur d'Irlande

    Lettera a fratellu - Lettre à mon frère

    Enfin parce qu'elle évoque u fratellu enchaîné comme toi avec qui il faut parler pour construire un monde pour demain après avoir, en tirant tous ensemble, brisé la chaîne :

    Catena

     

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Une expérience de rêve, la "Chanson d'après" Acte 1 de l'après :

    Chanson d'après - I Muvrini et 1001 interprètes dont moi.

    Article

    Sur la page des Muvrini

    Les paroles et playbacks chez les Muvrini

    Partition

    Il était une fois colosse aux pieds d'argile

    qui marchait de ce pas, aux énergies fossiles

    nous voilà 4 milliards un beau jour confinés

    entre monde d'avant et monde d'après

     

    tu l'entends comme moi le poids de la détresse

    et Marie Laforêt rechantant la tendresse

    on ne s'était jamais vus applaudir aux balcons

    oh minus dans l'air tu nous fais la leçon

     

    on ne l'entendait pas on ne se l'était plus dit

    prends bien soin de toi la vie n'a pas de prix

    on ne les a jamais eu aussi propres les mains

    aurions-nous perdu les secrets du destin

     

    entre les « tout est foutu » et les « tout ira bien »

    entre les « tout est foutu » et les « tout ira bien »

    il y a une route il y a un chemin

    il y a une route il y a un chemin

    il y a un salut il y a un chemin

    il y a un salut il y aura un demain

     

    porterons-nous la flamme pour affronter les temps

    du féminin de l'âme mieux que monde d'avant

    on y mettra du cœur après avoir pleuré

    la puissance et l'honneur de rendre et de donner

     

    tu le connais le vent qui éteint une bougie

    ou avive un feu de camp pour réchauffer la nuit

    entre ce qui nous tue et ce qui nous grandit

    juste rien de plus, et c'est toi qui choisis

     

    entre les « tout est foutu » et les « tout ira bien »

    entre les « tout est foutu » et les « tout ira bien »

    il y a une route il y a un chemin

    il y a une route il y a un chemin

    il y a un salut il y a un chemin

    il y a un salut il y aura un demain

     

    è trà i « simu lecchi » è i « ùn ti ne fà »

    è trà i « simu lecchi » è i « ùn ti ne fà »

    ci s'hè una strada ci s'hè un andà

    il y a une route il y a un chemin

    ci s'hè una strada ci s'hè un andà

    ci s'hè un strada ci sarà un andà »

     

    et qu'est-ce qu'on va garder où est-ce qu'on atterrit ?

    de quelle avidité nous serons nous guéris ?

    quel est le nom du vent qui penche nos cyprès

    ma chi ventu sarà chi ghjimba i cipressi

    de quel monde d'avant pour quel monde d'après

    de quel monde d'avant pour quel monde d'après

     

    ieeee

    entre les « tout est foutu » et les « tout ira bien »

    entre les « tout est foutu » et les « tout ira bien »

    ci s'hè una strada ci s'hè un andà

    il y a une route il y a un chemin

    ci s'hè una strada ci s'hè un andà

    il y a un salut il y aura un demain...

     

    AS St Etienne !

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Ben non je n'ai pas participé parce que j'ai été entraîné dans le tourbillon du travail.

    Je fais classe de chez moi et c'est bien simple, je travaille tout le temps, du lever jusque très tard le soir.

    J'ai proposé un thème parce que j'avais envie de vous voir.

    Merci d'être venues. Récapitulatif MCO 333 - Rencontre imprévue

    Si des volontaires se proposent pour la suite, ce serait bien. Mais peut être est-ce déjà fait.

    On a donc Mélo Renée Zaza Canelle

    Est-ce que j'ai oublié quelqu'un ?

    Merci pour votre participation et de gros bisous !

     

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Pour le prochain thème, MCO 333 du 13 mai, je propose le thème de la rencontre en ces temps où le sujet semble prendre un aspect plus aigu, plus urgent aussi. Je ne veux pas parler de rencontres faciles mais plutôt improbables, difficile à imaginer.

    J'aurais eu plein d'idées en littérature puisque je le travaille avec les petits "L'homme qui plantait des arbres", "l'histoire d la mouette et du chat qui lui apprit à voler" mais en chanson c'est plus délicat, surtout s'il s'agit de rencontre imprévues.

    Partager via Gmail

    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires