• PORCELAIN UNICORN - Keegan Wilcox

    Un message reçu par Clio (http://clio48.over-blog.com/), je te remercie. L'image est issue de "Otto" de Tomi Ungerer

    PORCELAIN UNICORN - Keegan Wilcox

    Un moment de bonheur et d'espoir dans notre monde de fous .

    Durée du film : 3 minutes .

    http://www.porcelainunicorn.com/


    Le metteur en scène anglais Sir Ridley Scott avait lancé un Concours Mondial de Film intitulé :" Dites-le à votre manière ! ", concours organisé à l’intention de jeunes cinéastes et qui a rassemblé plus de 600 participants.
    Les conditions de participation étaient les suivantes ...
    - La longueur du film présenté ne devait pas dépasser 3 minutes
    - Le texte ne devait pas avoir plus de 6 lignes
    - Le sujet abordé devait être " captivant "
    C'est le metteur en scène Keegan Wilcox qui a été le grand gagnant avec son film intitulé :
    "PORCELAIN UNICORN" ( La Licorne de Porcelaine" ).
    Ce film a gagné haut la main ; voyez pourquoi ....

    http://www.porcelainunicorn.com/

    Clio Francine .

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • l'aranciaghju - la balade nord irlandaire - L'Albinu - Renaud

    "Notre vengeance sera le rire de nos enfants" Sands

    l'aranciaghju - la balade nord irlandaire - L'Albinu - Renaud

    (capo 2)

    SOL-DO-SOL
    Vulia pientà un aranciaghju
    SOL/MI min/DO/RE
    Duve a canzona ùn'he viderà
    SOL/DO/MI min
    Induve l'arburi un anu m'hai datu
    DO-SOL/DO-RE-SOL
    Che melingrane pronte a saltà

    SOL-DO-SOL
    Sina Derry a mio innamurata
    SOL/MI min/DO/RE
    Nanta o mio batellu aghju navigatu
    SOL/DO/MI min
    Aghju dettu a l'omi chi batagliavanu
    DO-SOL/DO-RE-SOL
    Vengu per pienta un aranciaghju

    SOL-DO-SOL
    Bivimu un colpu andemu a pischa
    SOL/MI min/DO/RE
    Mai una guerra un pudera dura
    SOL/DO/MI min
    Tantu chi a biera cu l'amicizia
    DO-SOL/DO-RE-SOL
    E po a musica ci fera canta


    SOL-DO-SOL
    Tomba si dii o à per sempre
    SOL/MI min/DO/RE
    Sotta a croce l'amore un po piace
    SOL/DO/MI min
    Sappia so l'omi micca i preti
    DO-SOL/DO-RE-SOL
    Chi facemu nasce l'aranciaghji

    SOL-DO-SOL
    Vulia pientà un aranciaghji
    SOL/MI min/DO/RE
    Duve a canzona ùn'he videra
    SOL/DO/MI min
    Oghje ha fiuritu e po ci ha datu
    DO-SOL/DO-RE-SOL
    I frutti dolci di a liberta
    SOL/DO/MI min
    Oghje ha fiuritu e po ci ha datu
    DO-SOL/DO-RE-SOL
    I frutti dolci di a liberta

    Intro : F Dm Bb F Bb F


    F Bb F
    J'ai voulu planter un oranger
    Dm Bb C
    Là ou la chanson n'en verra jamais
    F Dm
    Là ou les arbres n'ont jamais donné
    Bb F Bb F Bb F
    Que des grenades dégoupillées

    F Bb F
    Jusqu'à Derry ma bien aimée
    Dm Bb C
    Sur mon bateau j'ai navigué
    F Dm
    J'ai dit aux hommes qui se battaient
    Bb F Bb F Bb F
    Je viens planter un oranger

    F Bb F
    Buvons un verre allons pêcher
    Dm Bb C
    Pas une guerre ne pourra durer
    F Dm
    Lorsque la bière et l'amitié
    Bb F Bb F Bb F
    Et la musique nous feront chanter

    Instrumentale (1x)

    F Bb F
    Tuez vos dieux à tout jamais
    Dm Bb C
    Sous aucune croix l'amour ne se plaît
    F Dm
    Ce sont les hommes pas les curés
    Bb F Bb F Bb F
    Qui font pousser les orangers

    F Bb F
    Je voulais planter un oranger
    Dm Bb C
    Là ou la chanson n'en verra jamais
    F Dm
    Il a fleuri et il a donné
    Bb F Bb F
    Les fruits sucrés de la liberté.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • RICHARD & MIMI FARINA ~ A Swallow Song ~

    RICHARD & MIMI FARINA ~ A Swallow Song ~

    THE SWALLOW SONG
    (Richard Farina, 1964)

    Em G Am B
    Come wander quietly and listen to the wind;
    Em G C B Bsus2 B
    Come near and listen to the sky ---------
    Am Em B
    Come walking high above the rolling of the sea
    Am B
    And watch the swallows as they fly.


    There is no sorrow like the murmur of their wings
    There is no choir like their song
    There is no power like the freedom of their flight
    While the swallows roam alone

    Do you hear the calling of a hundred thousand voice
    Hear the trumbling in the stone
    Do you hear the angry bells ringing in the night
    Do you hear the swallows when they've flown?

    And will the breezes blow the petals from your hand
    And will some loving ease your pain
    And will the silence strike confusion from your soul
    And will the swallows come again?

    Mimi et Joan

     

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Ma fille

    Ma puce tu as eu 20 ans, je t'aime

    Ma fille

    Ma fille
    (p/m de j.Giovanazzi)

    Mim Si7
    Ça valait le coup
    Mim
    De te connaitre

    Te regarder grandir
    Sol
    De s’étonner
    Si7
    Chaque fois écouter
    mim
    Respirer la nuit
    Si7
    Chaque fois écouter
    mim
    Respirer la nuit

    Ça valait le coup
    De te couvrir
    D’un regard caressant
    De veiller
    Sur tes moments fragiles
    Attendre
    Sur tes moments fragiles
    Attendre

    Ça valait le coup
    D’écouter des heures
    Sur ta petite guitare
    De te dire
    Pour chaque geste
    Te dire
    Ma chérie, bravo
    Ma chérie, bravo

    Ça valait le coup
    D’autoriser tes mains
    A jouer au ciment
    Parmi tous
    Que j’aime tous
    Toi seule y étais
    Que j’aime tous
    Toi seule y étais

    Ça valait le coup
    D’avec toi partager
    Les mélodies les poèmes
    Et Rimbaud et Ferré
    « La mémoire et la mer »
    Tes premières cigarettes
    « La mémoire et la mer »
    Tes premières cigarettes

    Ça valait le coup
    D’inventer des histoires
    Dans vos yeux les lisais
    Pour vous
    Au bout de ton crayon
    Elles y sont toujours
    Au bout de tes vingt ans
    Elles y sont toujours

    Ça valait le coup
    Profiter chaque jour
    Comme éphémère
    Un jour est partie
    Laissant au creux de ma main
    Une impression chaude
    Laissant au creux de ma main
    Une impression chaude

    Ton papa (le 8/1/2012 5h. du mat.)

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Gracias a la vida - Violeta Parra - Joan Baez - Mercedes Sosa

    Mon père m'a fait entendre cette chanson ...

    Gracias a la vida - Violeta Parra - Joan Baez - Mercedes Sosa

    Gracias a la vida

    Em B7- Em
    Gracias a la vida que me ha dado tanto
    D G
    me di dos luceros que cuando los abro
    B7- Em
    perfecto distingo lo negro del blanco
    B7- G
    y en alto cielo su fondo estellado
    D B7- Em
    y en las multitudes al hombre que yo amo

    Gracias a la vida, que me ha dado tanto
    me ha dado el oido que en todo su ancho
    graba noche y dia grillos y canarios
    martillos, turbinas, ladridos, chubascos
    y la voz tan tierna de mi bien amado.

    Gracias a la vida que me ha dado tanto
    Me ha dado el sonido y el abedecedario
    Con él las palabras que pienso y declaro
    Madre amigo hermano y luz alumbrando,
    La ruta del alma del que estoy amando.

    Gracias a la vida que me ha dado tanto
    Me ha dado la marcha de mis pies cansados
    Con ellos anduve ciudades y charcos,
    Playas y desiertos montañas y llanos
    Y la casa tuya, tu calle y tu patio.

    Gracias a la vida que me ha dado tanto
    Me dio el corazón que agita su marco
    Cuando miro el fruto del cerebro humano,
    Cuando miro al bueno tan lejos del malo,
    Cuando miro al fondo de tus ojos claros.

    Gracias a la vida que me ha dado tanto
    Me ha dado la risa y me ha dado el llanto,
    Así yo distingo dicha de quebranto
    Los dos materiales que forman mi canto
    Y el canto de ustedes que es el mismo canto
    Y el canto de todos que es mi propio canto.

    Gracias a la vida
    Gracias a la vida
    Gracias a la vida
    Gracias a la vida.

    Violeta Parra

    Merci à la vie.

    Merci à la vie qui m'a tant donné.
    Elle m'a donné deux yeux et quand je les ouvre
    Je distingue parfaitement le noir du blanc
    Et là-haut dans le ciel, un fond étoilé
    Et parmi les multitudes, l'homme que j'aime.

    Merci à la vie qui m'a tant donné.
    Elle m'a donné d'entendre, oreilles grandes ouvertes
    Enregistrer nuit et jour grillons et canaris,
    Marteaux, turbines, aboiements, orages,
    Et la voix si tendre de mon bien-aimé.

    Merci à la vie qui m'a tant donné.
    Elle m'a donné la voix et des lettres
    Avec lesquelles je pense les mots, et je dis
    Mère, ami, frère, lumière qui éclaire
    Le chemin de l'âme de celui que j'aime.

    Merci à la vie qui m'a tant donné.
    Elle m'a donné de marcher de mes pieds fatigués
    Et j'ai ainsi parcouru villes et marécages,
    Plages et déserts, montagnes et plaines
    Jusqu'à ta maison, ta rue, ta cour.

    Merci à la vie qui m'a tant donné.
    Elle m'a donné un coeur qui devient débordant
    Quand je vois le fruit du cerveau humain ;
    Quand je vois la distance qu'il y a entre le bien et le mal
    Quand je vois le fond de tes yeux clairs.

    Merci à la vie qui m'a tant donné.
    Elle m'a donné le rire, elle m'a donné les pleurs.
    Ainsi, je distingue le bonheur du désespoir
    Ces deux éléments qui forment mon chant,
    Et votre chant qui est le même chant,
    Et le chant de tous, qui est encore mon chant.

    Violeta Parra

    Sur Violetta Parra
    http://mondalire.pagesperso-orange.fr/parra.htm
    http://www.violetaparra.cl/

    Partager via Gmail

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique