• Le chant des maquisards - Simon Vinciguerra

    Le chant des maquisards, écrit par Simon Vinciguerra en 1943

    Le chant des maquisards - Simon Vinciguerra

     

    Di a guerra e scoppiatu lu rombu.
    U nimicu ha bercatu lu mar
    Ma Sampieru ha sonatu Culombu
    E all'armi ci torn'a chiamar.

     

    Porta in senu la Patria chi langue
    E speranza di l'umanità.
    Ed e pronta a spossà la so sangue
    Per un mondu di fraternità.

     

    Ripigliu

     

    Macchi corsa ! Banditi d'onore
    No'saremu in nome d'a Libertà.
    Ritti o Corsi per vince o per more
    Tutt'uniti, in una voluntà !

     

    Le fracas de la guerre a éclaté.
    L'ennemi a franchi la mer
    Mais Sampiero a sonné le Colombo
    et il nous rappelle aux armes.

     

    La Patrie douloureuse porte en son sein
    Les espoirs de l'humanité.
    Et elle est prête à épuiser son sang
    Pour un monde de fraternité.

     

    Refrain

     

    Maquis corse ! Nous serons bandits d'honneur !
    Au nom de la Liberté.
    Corses debout pour vaincre ou pour mourir
    Tous unis dans une même volonté !

    Le chant des maquisards - Simon Vinciguerra

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Marchesi Dominique
    Lundi 1er Février 2016 à 15:53

    Ce chant a été chanté en 1950 ou 51 pour la fête dulycée de Bastia ( il y avait toujours une pièce de théâtre et sauf erreur cette année là  c'était l" Les jeux de l'amour et du hasard " )  Tout se passait en soirée au cinéma Le Paris , j'étais pensionnaire. Simon Vinciguerra était mon professeur d'histoire , il m'avait remis une copie de cette partition qui figure ici, et la chorale du lycée que je dirigeais , avait interprété ce chant avec un brio unique . J'ajoute que monsieur Tath était mon professeur de musique , je jouais déjà du piano et l'accès  à la salle de musique m'était permis à toute heure libre ainsi qu'à mes amis choristes tous pensionnaires comme moi! J'ai une photo de ces préparatifs ! Je suis heureux de retrouver ici ce document! Je veux rendre ici hommage à Simon Vinciguerra , brillant professeur de surcroît ! Je n'´oublie pas non plus Monsieur Tath qui succéda à la brillante Mademoiselle Pggi.  , et Proul le plus jeune agrégé de math en France qui débarqua à Bastia Il était en plus, . Musicien et il devint un ami  .Marchesi Dominique .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :