• TU VERRAS TU VERRAS

    TU VERRAS TU VERRAS

    "Car la poudre et la foudre, c'est fait pour que les rats envahissent le monde"

    TU VERRAS TU VERRAS

    Ah, tu verras, tu verras Tout recommencera,tu verras, tu verras

    L'amour c'est fait pour ça, tu verras, tu verras
    Je ferai plus le con,j'apprendrai ma leçon
    Sur le bout de tes doigts,tu verras, tu verras
    Tu l'auras, ta maison avec des tuiles bleues
    Des croisées d'hortensias,des palmiers plein les cieux
    Des hivers crépitants,près du chat angora
    Et je m'endormirai,tu verras, tu verras
    Le devoir accompli,couché tout contre toi
    Avec dans mes greniers,mes caves et mes toits
    Tous les rêves du monde

    Ah, tu verras, tu verras Tout recommencera,tu verras, tu verras
    La vie, c'est fait pour ça,tu verras, tu verras
    Tu verras mon stylo emplumé de soleil
    Neiger sur le papier l'archange du réveil
    Je me réveillerai,tu verras, tu verras
    Tout rayé de soleil,ah, le joli forçat !
    Et j'irai réveiller le bonheur dans ses draps
    Je crèv'rai son sommeil,tu verras, tu verras
    Je crèv'rai le sommier,tu verras, tu verras
    En t'inventant l'amour dans le cœur de mes bras
    Jusqu'au matin du monde

    Ah, tu verras, tu verras Tout recommencera,tu verras, tu verras
    Le diable est fait pour ça,tu verras, tu verras
    Je ferai le voyou,tu verras, tu verras
    Je boirai comme un trou et qui vivra mourra
    Tu me ramasseras dans tes yeux de rosée
    Et je t'insulterai dans du verre brisé
    Je serai fou furieux,tu verras, tu verras
    Contre toi, contre tous,et surtout contre moi
    La porte de mon cœur grondera, sautera
    Car la poudre et la foudre,c'est fait pour que les rats
    Envahissent le monde

    Ah, tu verras, tu verras Tout recommencera,tu verras, tu verras
    Mozart est fait pour ça,tu verras, entendras
    Tu verras notre enfant étoilé de sueur
    S'endormir gentiment à l'ombre de ses sœurs
    Et revenir vers nous scintillant de vigueur
    Tu verras mon ami dans les os de mes bras
    Craquer du fin bonheur de se sentir aidé
    Tu me verras, chérie,allumer des clartés
    Et tu verras tous ceux qu'on croyait décédés
    Reprendre souffle et vie dans la chair de ma voix
    Jusqu'à la fin des mondes

    Ah, tu verras, tu verras

    O che serà - Chico Buarque

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :