• O Mattè di la surella

    Vocero o Matteu di la surella ; Mme Ehresmann-Franceschi ; chorale corse "A Paghjella "  1937

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k127227j

    O Mattè di la surella
    Di u to sangue preziosu
    N’anu lavatu la piazza
    N’anu bagnatu lu chjosu
    Un hè piu tempu di sonnu
    Un hè tempu di riposu

    Sò mute ancu le campane
    O Mattè lu me fasgianu
    Vede possa in un spurtelu
    La civa di lu Piuvanu
    Ch’eo la stracci cu li denti
    Eo la palpi co le mani.

    D'una razza cusì grande
    Lasci solu una surella
    Senza cugini carnali
    Povera, orfana, è zitella.
    Ma per fà la to vindetta
    Stà sicuru, basta anch'ella.

    ...

       O Matthieu, aimé de ta sœur
    De ton sang précieux
    Ils ont lavé la place
    Ils ont baigné l’enclos
    Il n’est plus temps de dormir
    Il n’est plus temps de se reposer

    Même les cloches sont muettes
    O Matteo mon cher faisan
    Que ne puis-je voir dans mon panier
    Les entrailles de ce Curé
    Que je les déchire avec les dents
    Que je les palpe avec mes mains

    D'une race si grande
    Tu ne laisses qu'une sœur,
    Sans cousins germains,
    Pauvre orpheline, sans mari...
    Mais pour te venger,
    Sois tranquille, elle suffit.

    Le troisième couplet est le dernier de "Eju filava a mio' rocca"  de Maria Felice di Calacuccia - Niolu

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :