• "En scène, les artistes"

    Anima Divina

    L'arburughju

    Eu sò ...

    A Grana

    Pà tè Chile

    Et puisque toutes les formes de musique(s) ou de concert(s)  sont les bienvenues :

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Afficher l'image d'origine

     marti.jpg

    Carnaval - Claudi Martí

     

    Estiu sen grana 

    SOL 

    Feda sen lama

    DO 

    An car sens sen carnaval 

    DO / RE / SOL 

    Molin sens ala porta barrada

    SOL / DO 

    Taula sens vin torna venir. 

    DO / RE / SOL

     

    N'avian dit que t'ères anat 

    SOL / MI min

    Al paîs d'ont se torna pas 

    DO / RE 

    Entre la mar de l'amargant anat 

    SOL / MI min

    E las planas del pas res mai.

    DO / RE 7

     

    Estiu sen grana

    Feda sen lama

    An car sens sen carnaval

    Molin sens ala porta barrada

    Taula sens vin torna venir.

     

    M'avian dit que t'éres perdut

    Dins las brumbas del pas nascut

    Al ras de mortas esperanças

    Del costat de la desbrembança.

     

    Estiu sen grana

    Feda sen lama

    An car sens sen carnaval

    Molin sens ala porta barrada

    Taula sens vin torna venir.

     

    E segur qu'avias cabuçat

    Cambas e braces barrejats

    Al cambat de las bocas mudas

    Paîs clavat, terras vendudas !

     

    Estiu sen grana

    Feda sen lama

    An car sens sen carnaval

    Molin sens ala porta barrada

    Taula sens vin torna venir.

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • MCO 240 - Serge Reggiani - Isabelle Boulay

     

     

     

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Ils l'ont tant voulue
    C'est cette Corse-là qu'il leur fallait
    C'est cette Corse-là qui leur manquait
    C'est bien ainsi qu'elle leur est nécessaire aujourd'hui
    C'est bien ainsi qu'ils l'ont rêvée
    Elle est la leur désormais
    Elle est à eux, bien à eux...

    Nous, nous nous gardons la nôtre.
    La leur est à la Une, la nôtre est en silence,
    La leur est un portrait qui fait peur sous une colère qui gronde
    La nôtre est dans l'éternité d'un village qui, inlassablement veille la vie,
    La nôtre parle à la terre
    Et la terre lui répond

    La leur est un mur immense sur les chemins de paix
    La nôtre est gravée sur le seuil des fontaines
    sur les arbres centenaires
    sur les pas du berger qui ramène un troupeau

    Elle est cet enfant sur le chemin de l'école, un cartable à la main,
    des rêves plein les yeux

    La leur est un problème qui sème le doute et l'erreur ...
    Une menace, une excuse, un malentendu...
    La leur est une prison

    Qu'ils ne cherchent pas plus loin, c'est bien ainsi qu'ils la voulaient
    Qu'ils ne la renient pas,
    Qu'ils ne renient aucun de ses enfants,
    Qu'ils en acceptent la maladresse et l'impuissance des gestes fous
    Qu'ils n'enlèvent rien , elle leur appartient,
    Elle est à eux, bien à eux...
    avec ses lendemains de frustration et d'inquiètude
    C'est bien ainsi qu'ils l'ont voulue
    Elle leur suffira toujours

    La nôtre,
    La nôtre est une conscience qui marche près d'une flamme qui ne s'éteint pas
    Elle est dans la confiance et dans la force que la vie pose sur le visage des Pères
    Elle est une porte ouverte, une caresse à tout les hommes du monde
    La nôtre garde ses mains de paysans

    Elle ne demande rien,
    Elle ne quémande pas
    Elle ne veut rien, rien d'autre que garder son âme dans la paix d'une maison et dans
    la paix du monde
    Elle est une femme qui attend un enfant
    Elle est cet enfant qui vivra
    Elle est cette petite fille qui chantera encore, ce chant qui s'élève, porté par des
    milliers de voix.
    Oui, elle est ce peuple qui chante...
    Elle n'est rien que cette voix qui répondra encore et encore...
    bien après...
    bien après eux ...
    et au-delà de nous tous ...

    La nôtre est un chant, une espérance, un hymne à la beauté du monde
    La nôtre est un amour qu'ils ne savent pas
    La nôtre est une amour qu'ils n'entendent pas
    La nôtre,
    La nôtre est un amour qu'ils n'éteindront pas...

      

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Chanson 2015 - Diana Saliceti - Mariane Alzi

     

    Pour moi 2015 c'est deux disques, deux pensées, deux voix, deux femmes. 

    Pour la chanson corse, c'est une nouvelle richesse.

    Pour les femmes, c'est une bataille gagnée.

    J'aurais du mal à exprimer un ordre de préférence, ni pour les textes, ni pour les personnes, je donne ça au hasard.

    Diana Saliceti et son disque "Forse", c'est une très belle oeuvre dans laquelle il me paraît que Diana a su mettre des mots sur ses émotions et au service de ces mots, une voix, une musique ...

    http://www.corsematin.com/article/article/forse-premier-album-de-diana-saliceti.1941073.html

    http://www.kisskissbankbank.com/enregistrement-du-disque-de-diana-saliceti 

    U mo paese

    Une autre version à Balogna

    Mim

    U mo paese sì tù

                     Ré               Sol

    A mo sperenza più scema

    Do

    A carta bianca

          Sol                   Do

    Chitara da accurdà

                            Si7

    U mo paese sì tù

     

    Mim

    A mo sperenza sì tù

                   Ré          Sol

    Immensità di u celu

    Do                     Sol        Do

    Stella incesa è da rimirà

                                    Si7

    A mo sperenza sì tù

     

    Mim    Ré            Mim

    Sì tù a mo debulezza

                  Ré                    Sol

    Forza di u tropp'amà

                       Ré         Sol              Do

    E mo fruntiere sò tutte à cascà

                              Si7

    U mo paese sì tù

                       Ré         Sol              Do

    E mo fruntiere sò tutte à cascà

               Si7       Mim

    U mo paese sì tù

     

    Mim

    U mo paese sì tù

                   Ré          Sol

    A mo battaglia, a mo guerra

    Do                     Sol        Do

    Terra immensa è da carizzà

                                    Si7

    U mo paese sì tù

     

    Mim

    U mo battellu

                   Ré          Sol

    Sopr'à u mare serenu

    Do                     Sol        Do

    In a timpesta ch'è tù sai calmà

                                    Si7

    U mo paese sì tù

     

    Mim    Ré            Mim

    Si tù a mo furterezza

                  Ré                    Sol

    Castellu da cunquistà

                       Ré         Sol              Do

    Di u to pettu mi vogliu innamurà

                              Si7

    U mo paese sì tù

                       Ré         Sol              Do

    Di u to pettu mi vogliu innamurà

                              Si7

    U mo paese sì tù

     

    (monter d’un demi ton)

    Mim

    U mo amore sì tù

                     Ré               Sol

    Pastore di a mo alma

    Do                     Sol        Do

    Di centu fole è centu sunniate

                            Si7

    U mo amore sì tù

     

    Mim    Ré            Mim

    Sì tù a mo debulezza

                  Ré                    Sol

    Forza di u tropp'amà

                       Ré         Sol              Do

    E mo fruntiere sò tutte à cascà

                              Si7

    U mo paese sì tù

                       Ré         Sol              Do

    Di u to pettu mi vogliu innamurà

               Si7       Mim

    U mo amore sì tù

               Si7       Mim

    U mo paese sì tù

               Si7       Mim

    U mo amore sì tù

    Sola

    Une autre version

    Sur facebook

    Libaru

    Mariane Alzi

    Là aussi une sacrée voix, là aussi des choses à dire, peut être d'avantage universelles, moins intimes, il faut croire en un monde plus joli, et il faut assurément se lever pour l'arracher.

    Des roses

    http://fasgianu.eklablog.com/des-roses-mariane-alzi-a117594250

    Allez

    http://fasgianu.eklablog.com/mariane-alzi-allez-a118763480

    Des bouts d'identité

    et puis ...

    une chanson en langue corse

    Al di la

    Partager via Gmail

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique