• Pour Clio

     

    On n'est pas d'un pays mais on est d'une ville 
    Où la rue artérielle limite le décor
     
    Les cheminées d'usine hululent à la mort
     
    La lampe du gardien rigole de mon style
     

    La misère écrasant son mégot sur mon coeur
     
    A laissé dans mon sang la trace indélébile
     
    Qui a le même son et la même couleur
     
    Que la suie des crassiers du charbon inutile
     

    Les forges de mes tempes ont pilonné les mots
     
    J'ai limé de mes mains le creux des évidences
     
    Les mots calaminés crachent des hauts-fourneaux
     
    Mes yeux d'acier trempé inventent le silence
     

    Je me soûle à New York et me bats à Paris
     
    Je balance à Rio et ris à Montréal
     
    Mais c'est quand même ici que poussa tout petit
     
    Cette fleur de grisou à tige de métal
     

    On n'est pas d'un pays mais on est d'une ville
     
    Où la rue artérielle limite le décor
     
    Les cheminées d'usine hululent à la mort
     
    La lampe du gardien rigole de mon style.

    Accords

     

    On est d'une ville

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • Pour Zaza

    Un joli texte

    Esclavage

    Bibi Tanga Et Le Professeur Inlassable - Au fil du temps

    Edith Piaf - Le Grand Voyage du Pauvre Nègre

    Merci bon dieu  - Harry Belafonte

    Mèsi Bondyé, gadé tou sa lanatu poté pou nou

    Mèsi Bondyé, gadé kouman lamizè fini pou nou

     

    Mèsi Bondyé, gadé tou sa lanatu poté pou nou

    Mèsi Bondyé, gadé kouman lamizè fini pou nou

     

    Lapli tonbé, mayi pousé

    Tou timoun ki grangou p'ralé manjé

     

    Annou dansé mambo, annou dansé Pétro

    Papa Bondyé ki nan syèl, lamizè fini pou nou

     

    Mizè ya fini pou nou

    Mizè ya fini pou nou 

    Mizè ya fini pou nou

    Mizè nou fini 

     

    Mèsi Bondyé, gadé tou sa lanatu poté pou nou

    Mèsi Bondyé, gadé kouman lamizè fini pou nou

     

    Mèsi Bondyé, gadé tou sa lanatu poté pou nou

    Mèsi Bondyé, gadé kouman lamizè fini pou nou

     

    Lapli tonbé, mayi pousé

    Tou timoun ki grangou p'ralé manjé

     

    Annou dansé mambo, annou dansé Pétro

    Papa Bondyé ki nan syèl, lamizè fini pou nou

     

    Mizè ya fini pou nou

    Mizè ya fini pou nou

    Mizè ya fini pou nou 

    Mizè ya fini pou nou

    Mizè nou fini

     

    Mèsi Bondyé, Mèsi Bondyé

    Traduction explication

    Partition

    Esclavage

    http://www.dielette.fr/2017/02/06/poignante-histoire-statues-cap-110-martinique/

     

    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • Pour Mélo

    D'abord, encore et toujours nos petits, ceux de ma puce en classe musique MAO

    Ensuite les ânes, i sumeri corsi

    Les zanimo

    Déjà sur Fasgianu :

    Le petit âne corse et ...

    Fasgianu, bien sûr !

    Encore des bourricots 

    Paroles et accords :)

     

    Un article trouvé sur un blog : Les ânes corses

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • Musique à Cœur Ouvert 266 pour elle-rium Handicap

    "Que peut-on faire?" 

    Handicap

    Une fois n'est pas coutume, ce ne sont pas mes bouchons, mais ceux de l'école Brassens de Gardanne, nous avions fait avec eux, d'autres écoles et la ville de Gardanne un CD qui s'appelait "Différences". Leur chanson me semble bien coller au thème.

    Mijo

    Article à visiter sur Fasgianu

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Pour Renée

     

    Manifeste contre la haine entretenue par les homophobes

    Mais jusqu'où la haine peut elle mener ? C'est la question de U2 concernant les événements de Bloody Sunday

    La haine, la misère sociale, la misère culturelle, couve l’œuf du serpent.

    Partager via Gmail

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique