• Le travail,

    l'envers du décor

    ...

    On en est là

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  MCO 226 "Musique et chansons de dessins animés" proposé par Clio

     

    Ano chiheisen kagayaku no wa
    Doko ka ni kimi wo kakushite iru kara
    Taku-san no hi ga natsukashii no wa
    Ano dore ka hitotsu ni kimi ga iru kara

    Saa dekake you
    Hitokire no pan
    Naifu, ranpu kaban ni tsume konde
    Do-san ga nokoshita atsui omoi
    Ka-san ga kureta ano manazashi

    Chikyuu wa mawaru kimi wo kakushite
    Kagayaku hitomi kirameku tomoshibi
    Chikyuu wa mawaru kimi wo nosete
    Itsuka kitto deau
    Bokura wo nosete

    Do-san ga nokoshita atsui omoi
    Ka-san ga kureta ano manazashi
    Chikyuu wa mawaru kimi wo kakushite
    Kagayaku hitomi kirameku tomoshibi
    Chikyuu wa mawaru kimi wo nosete
    Itsuka kitto deau
    Bokura wo nosete

     

    Cet horizon scintille,
    Parce qu'il te cache quelque part. 
    Je ne peux oublier les nombreuses lumières,
    Parce que tu te trouves sur l'une d'entre elles. 

    Alors pour ça je pars,
    Un morceau de pain,
    Un couteau, une lampe, fourrés dans mon sac
    Papa a laissé un désir brûlant,
    Maman m'a donné ce regard. 

    La Terre tourne, en te cachant. 
    Les yeux scintillant, la lumière étincelante. 
    La Terre tourne, en t'emportant,
    Un jour sans doute on se rencontrera,
    Et nous serons emportés. 

    Papa a laissé un désir brûlant,
    Maman m'a donné ce regard. 
    La Terre tourne, en te cachant. 
    Les yeux scintillant, la lumière étincelante. 
    La Terre tourne, en t'emportant,
    Un jour sans doute on se rencontrera,
    Et nous serons emportés. 

    http://hjg.com.ar/ghibli/musica/index.html

     

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Musique à coeur ouvert, 224ème pour le 27 mai proposé par Ellerium.

    On ne le croirait pas mais on a bien failli sacrifier ce chef d'oeuvre de Jean Ferrat en 1963 sur l'autel de la réconciliation. Dangereuse conception que de prétendre construire sur l'oubli. Comme le dit le poème de Primo Levi pour la mémoire Si c'est un homme :

    "Répétez les à vos enfants.

    Ou que votre maison s'écroule,

    Que la maladie vous accable,

    Que vos enfants se détournent de vous."

    Non, personne n'est de taille à pouvoir nous arrêter, nous le disons à nos enfants, ils le diront aux leurs !

    Une autre censure, que je veux évoquer, ce n'est pas une censure à proprement parler mais ça revient au même, la Columbia records, en contrat avec Billy Holliday a refusé d'éditer la chanson "Strange fruit", on ne dispose pas de raisons officielles mais celles-ci sont facile à imaginer. Le titre sera publié par Commodore, heureusement, c'est un des chants de protestation les plus forts contre le racisme aux USA, les lynchages et le sort réservé à toute la population noire. Je possède ce disque, c'est mon trésor !

    J'ai déjà fait un article assez développé sur "Strange Fruit" : ici. Mais je l'évoque encore.

     Et celle-ci est-il besoin d'expliquer, texte de Brel :

    Pour la fin, selon moi, le meilleur : (y en a plein !)

    A voir ailleurs sur Fasgianu cette chanson interdite par le commandement militaire : La chanson de Craonne et deux autres tout aussi censurées. ICI

    Bon, je m'arrête mais c'est loin d'être fini !

    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • MCO 223ème Proposé par Melofaroh

    "Musique & chansons sur la pluie"

     

    On se demande pourquoi, la pluie...

    ... ou bien on en parle pour tout autre chose ...

     ... pour la musique ...

    ... pour elle même ...

    ... pluie et pleurs souvent de concert ...

    ... mais pluie je t'aime quand même.

     Le zoo des H2O

     

    C’est le ciel qui m’envoie souris

    Et referme ce parapluie

    Si tu goûtais au sel

    Et aux feux du Sahel

    Tu m’aimerais pour la vie

    Il pleut de l’or

    Il pleut d’la chance

    Même quand il pleut 

    Sur tes vacances

    Intempéries

    Un temps pourri

    Preuve à l’appuie le temps est à la pluie.

     

    Gare à vous je suis le brouillard

    De vos petits matins blafards

    Alerte météo

    Vous m’tombez sur le dos

    M’aveuglez de vos phares       

    Y a qu’à London

    Oh frenchy frogs

    Qu’on me pardonne

    I’m Mister Fog

    Jack l’éventreur

    Ne m’fait pas peur

    Même quand je suis à couper au couteau.

     

    N’ai-je pas été assez claire ?

    N’ai-je pas tout recouvert ?

    Je suis l’alchimie le sortilège

    Et tes pas dans la neige

    Remontent le chemin

    Ton enfance au creux de tes mains

    Si douce mais qui fond déjà

    Qui fond déjà.

     

    Fini les petites natures les aquarelles

    Je suis en dur je suis la grêle

    Moi je joue du djembé

    Sur la tôle ondulée

    J’explose vos cultures

    Tous aux abris

    V’là la racaille

    Vive le bruit De la mitraille

    Marchand de glaces

    C’est fou c’qu’on casse

    Avec de l’eau et la boule à zéro.

     

    Les p’tits matins d’hiver

    Qui blanchit dans les prés ?

    Qui accroche des perles

    Aux toiles d’araignées ?

    Qui fait des ciels tous blancs

    Ou plombés d’idées noires ?

    Qui poussa belle-maman

    Sur une patinoires ?

     

    C’est les H2O

    Les enfants de l’eau

    Drôles d’animaux

    Dans ce drôle de zoo

    Le zoo des H2O

     

    C’est les H2O

    Les enfants de l’eau

    Drôles d’animaux

    Dans ce drôle de zoo

    Le zoo des H2O

    Le zoo des H2O

    Le zoo des H2O

     

    Gilles Maugenest

    Partager via Gmail

    11 commentaires
  • Session MCO 222 : "Histoire et musique" proposée par Clio

    Allez, je fais l'instit, voici ma programmation en Histoire :

    1 La Préhistoire

    2 L'antiquité

    pas trouvé alors un peu d'humour

    3 Le moyen âge

    Entre les deux

    4 Les temps modernes,d'abord Bach ...

    ... puis Mozart, certainement, un événement historique majeur en lui même, qui sait si c'est de sa propre fin ou de celle du vieux monde qu'il nous parle.

    5 L'époque contemporaine

    La révolution

    Je laisse le XX° s. très présent sur Fasgianu pour l'Histoire, l'espoir ...

    "un enfant entrouvrira la porte..."

    Partager via Gmail

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique