• MCO 239 (rattrapage :) - I MUVjRINI "Ils l'ont tant voulue" - Une Corse humaine solidaire

    Ils l'ont tant voulue
    C'est cette Corse-là qu'il leur fallait
    C'est cette Corse-là qui leur manquait
    C'est bien ainsi qu'elle leur est nécessaire aujourd'hui
    C'est bien ainsi qu'ils l'ont rêvée
    Elle est la leur désormais
    Elle est à eux, bien à eux...

    Nous, nous nous gardons la nôtre.
    La leur est à la Une, la nôtre est en silence,
    La leur est un portrait qui fait peur sous une colère qui gronde
    La nôtre est dans l'éternité d'un village qui, inlassablement veille la vie,
    La nôtre parle à la terre
    Et la terre lui répond

    La leur est un mur immense sur les chemins de paix
    La nôtre est gravée sur le seuil des fontaines
    sur les arbres centenaires
    sur les pas du berger qui ramène un troupeau

    Elle est cet enfant sur le chemin de l'école, un cartable à la main,
    des rêves plein les yeux

    La leur est un problème qui sème le doute et l'erreur ...
    Une menace, une excuse, un malentendu...
    La leur est une prison

    Qu'ils ne cherchent pas plus loin, c'est bien ainsi qu'ils la voulaient
    Qu'ils ne la renient pas,
    Qu'ils ne renient aucun de ses enfants,
    Qu'ils en acceptent la maladresse et l'impuissance des gestes fous
    Qu'ils n'enlèvent rien , elle leur appartient,
    Elle est à eux, bien à eux...
    avec ses lendemains de frustration et d'inquiètude
    C'est bien ainsi qu'ils l'ont voulue
    Elle leur suffira toujours

    La nôtre,
    La nôtre est une conscience qui marche près d'une flamme qui ne s'éteint pas
    Elle est dans la confiance et dans la force que la vie pose sur le visage des Pères
    Elle est une porte ouverte, une caresse à tout les hommes du monde
    La nôtre garde ses mains de paysans

    Elle ne demande rien,
    Elle ne quémande pas
    Elle ne veut rien, rien d'autre que garder son âme dans la paix d'une maison et dans
    la paix du monde
    Elle est une femme qui attend un enfant
    Elle est cet enfant qui vivra
    Elle est cette petite fille qui chantera encore, ce chant qui s'élève, porté par des
    milliers de voix.
    Oui, elle est ce peuple qui chante...
    Elle n'est rien que cette voix qui répondra encore et encore...
    bien après...
    bien après eux ...
    et au-delà de nous tous ...

    La nôtre est un chant, une espérance, un hymne à la beauté du monde
    La nôtre est un amour qu'ils ne savent pas
    La nôtre est une amour qu'ils n'entendent pas
    La nôtre,
    La nôtre est un amour qu'ils n'éteindront pas...

      

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Dimanche 21 Février 2016 à 10:52

    Inutile de te dire, Jean, à quel point j'aime ce texte ! J'en ai des frissons dans le dos.

    Un texte plein d'humanité, de sagesse, tel que Jean-François Bernardini sait si bien les écrire et aussi les dire.  "Umani"  ..."Terra" ...

    J'ai la chance ici d'avoir une bibliothèque extraordinaire. J'ai loué  "Carnet pour Sarah" . Je commencerai à le lire d'ici peu.

    Merci pour ta participation , une chance que tu as fait une session de rattrapage  yes  !!!

    Bisou ; à bientôt.

    Francine.

    2
    Lundi 22 Février 2016 à 09:52

    Merci pour ces belles paroles...

    3
    Lundi 22 Février 2016 à 12:01

    J'adore Jean-François et sa voix envoûtante !! Je l'ai vu sur scène, c'est très prenant. Il a toujours des paroles pour nous faire réfléchir.

    Merci pour ce joli partage. Bonne semaine à bientôt.

    4
    Jeudi 25 Février 2016 à 16:09

    Un très beau texte, merci du partage

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :