• Les arbres, merci.

    Je remercie les personnes qui sont venues nous proposer leurs arbres.

    Je vous donne ceci pour vous remercier : c'est un texte de Ganga un auteur que je ne connaissais pas.

    Je l'ai lu aujourd'hui à la gare Saint Charles à Marseille. Ils ont installé un truc très sympa, un machine qui distribue des histoires, j'ai appuyé sur le bouton et il m'a donné ce qui suit sur une bande de papier.

    On peut trouver ce texte ici avec d'autres oeuvres de cet auteur. 

     

    Je suis un arbre (Ganga)

    Je suis de ces êtres que les lieux et les temps modifient.

    Et pourtant, je suis un arbre.
    Les pieds non pas sur terre, mais bien enfoncés dans la glaise. Je prends mes forces dans les rivières souterraines et j’élève très haut mes branches dans le bleu du ciel.

    Je suis un arbre dont les pensées vagabondent, et sur mes branches viennent se percher les oiseaux de mes nuits. Mes feuilles vertes, petites, s’agitent dans l’air du soir. Elles tombent avec regret, quand vient l’hiver.
    L’ultraviolet domine. J’abrite mes insectes, je me nourris de leur musique.
    Les chauves-souris caressent mon écorce de leurs ailes de velours ou d’amour. Et me regardent la tête à l’envers.
    Les enfants se jouent de moi. Et moi, je me joue de leurs rires et de leurs mains collantes.

    Je suis un arbre qui s’étire. Un arbre qui gémit, aussi. Je voyage, non pas immobile, dans les intempéries. Les nuages sont mes amis, marionnettes de mes rêves ou maîtres de ma santé.

    Je suis un arbre qui vit longtemps et qui peut se casser. Je veux être gravé d’un cœur fier pour l’éternité, un soir d’orage où deux fous s’abritent sous mes feuilles. Pour tout recommencer.

    ***

    Je suis un arbre planté sur sa colline face au lac.
    Un arbre photographié chaque saison par une femme bleue.
    Je suis l’arbre de la neige immobile et respirant à peine.
    Je suis l’arbre vert, aux feuilles qui se déplient, petits éventails heureux.
    Je suis l’arbre des grandes chaleurs, qui t’abrite de son ombre pour que tu puisses lire.

    L’arbre des partages silencieux.

    Et puis, je suis cet arbre flamboyant à la douleur criante. Je perds mes cheveux, qui colorent le vent, froissés dans les mains des enfants.

    Mais surtout, je suis là.

    Arbre de science et de péché, arbre de tes lettres d’amour, arbre piano, arbre aux secrets, arbre maison, arbre de feu.

    Je suis là. Sous ta main.

     

    Ont participé :

    Les arbres, merci.

    Clio

    Melo

    Renee

    Zaza

    Claudine/canelle

    Ellerium qui prend la suite

    et moi

    Merci c'était un régal.

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mardi 6 Février à 07:48

    Coucou 

    Merci pour ce très beau texte en partage 

    Tu m'as oublié  dans ta liste 

    http://www.dinclo56.com/2018/01/mercredi-cest-musique_31.html

    Bonne journée 

      • Jeudi 8 Février à 20:56

        Bonjour,

        j'ai corrigé, je suis vraiment désolé, bises,

        Jean

    2
    Mardi 6 Février à 09:57

    Ce texte est très beau Jean, merci !

    Bises et bon mardi

    3
    Mardi 6 Février à 12:15

    Très joli texte. L'arbre de mon enfance était un chêne mais j'en aime bien d'autres depuis...

    4
    Mardi 6 Février à 14:44

    Merci à toi pour avoir proposé ce beau thème  winktongue .

    Très original, cette machine à distribuer les histoires ; belle initiative !!! 

    Bise et bonne journée  kiss  ! 

    5
    Mardi 6 Février à 16:07

    On dirait que la machine a senti le thème.....c'est super joli. 

    je me désabonne mais me réabonne avec un nouveau mail car trop de soucis avec Outlook. Bisoussss

    6
    Mardi 6 Février à 20:14

    Merci pour ce très beau texte! cool

    ...et pour la récap! J'ai noté le thème de Ellerium dans le tableau.

    Bonne soirée Jean, bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :