• Lamentu di Nicoli - Diana Saliceti (Jacques Fusina)

    Bel artiste que celui ou celle qui écrit ou chante ce genre de choses.

    « Vous porterez pour tout deuil un œillet rouge et la tête de Maure; je meurs pour notre Corse et pour mon parti. » Jean Nicoli

    Une autre interprète sur Fasgianu Jacky Micaelli.

    Lamentu di Nicoli

     

    Lamentu di Nicoli - Diana Saliceti (Jacques Fusina)

    Lam / Ré

    O cum’è tù cunniscie

    Rém / Mi / Lam

    Le bellezze di lu core

    Lam / Ré

    Prima di piglià le vie

    Rém / Mi / Lam

    Chì ti purtonu da more

    Mi / Fa / Mi

    Quandu chì le negre spie

    Rém / Mi

    Lentonu lu so furore

     

    Lam / Ré

    A cità n’era durmente

    Rém / Mi / Lam

    E le case insunnulite

    Lam / Ré

    Quandu a quellu muru arrente

    Rém / Mi / Lam

    S’apriinu le to ferite

    Mi / Fa / Mi

    L’anima turnò dulente

    Rém / Mi

    E le lacrime salite

     

    Lam / Ré

    Quale sà cum’ellu fece

    Rém / Mi / Lam

    Lu boia quella matina

    Lam / Ré

    A imponeli la so legge

    Rém / Mi / Lam

    Cù la so manu assassina

    Mi / Fa / Mi

    Ma à tè n’ùn pobbe regge

    Rém / Mi

    For di metteti in ruvina.

    (un texte de Jacques Fusina)

     

     

    La Sampiera 
    Jean Nicoli et Tony Ogliastroni (1943) (Chant de résistance écrit contre l'occupant fasciste italien)

    Lamentu di Nicoli - Diana Saliceti (Jacques Fusina)

    Ritti Corsi ! Corsi ritti !
    Siamu corsi e francese !
    Ritti Corsi ! Corsi arditi !
    Morti, morti a li Lucchesi !

    Eccu tanti è troppi mesi
    Chi u lucchesu hè in terra corsa
    Prima timidu è curtese
    Oghji hè fieru è face forza
    Senza rima nè raggione
    Ci vol'mettaci in prighjoni

    Ch'à lu son' di lu culombu
    Da li monti à la marina
    S'attruppi tuttu lu mondu
    L'annezzioni s'avvicina
    E com'è in tempu anticu
    Femu fronti a u nimicu

    Chi da cità, da vangoni
    Da paciali è da paesi
    Sortinu li battaglioni
    E treminu li lucchesi
    Nun vutemu d'altra sorti
    La Libertà o la Morti !

    Sott'à la nostra bandiera
    E sott'à li trè culori
    Ch'ella schiatti la Sampièra
    E s'infiaminu li cori
    Ch'ella porti lu tarrori
    Frà numichi è traditore

    Fiera di li nostri antenati
    E di la piu belle storia
    Sopra li nostri suldati
    Stendi l'ali la vittoria
    Cundutta cun gran' mistieru
    Par la spada di Sampieru

     

    Debout Corses ! Corses debout !
    Soyons corses et français !
    Debout Corses ! Corses hardis !
    Mort, mort aux Lucquois ! (Italiens)

    Voici tant et tant de mois
    Que le Lucquois est en terre corse
    D'abord timide et courtois
    Aujourd'hui fier et montrant sa force
    Sans rime ni raison
    Il entend nous mettre en prison.

    Qu'au son du Colombo 
    De la montagne à la mer
    Tous se regroupent
    L'annexion nous menace
    Et comme au temps jadis
    Faisons face à l'ennemi 

    Que des villes, des vallées
    Des hameaux et des villages
    Surgissent les bataillons
    Et que tremblent les Lucquois
    Nous ne voulons pas d'autre sort 
    La  Liberté ou la Mort ! 

    Que sous notre bannière
    Et sous les trois couleurs
    Eclate la Sampièra
    Et s'enflamment les coeurs
    Qu'elle porte la  terreur 
    Parmi les ennemis et les traîtres 

    Fière de nos ancêtres
    Et de l'histoire la plus belle
    Au-dessus de nos soldats
    La victoire déploie ses ailes
    Conduite avec une grande maestria
    Par l'épée de Sampiero.

     

    Sur le disque d'Antoine Ciosi, "Canti di a Libertà"

    Lamentu di Nicoli - Diana Saliceti (Jacques Fusina)

    Patriotes de San Gavinu di Carbini Paesi di Jean Nicoli : clic

    Lamentu di Nicoli - Diana Saliceti (Jacques Fusina) Monument à San Gavinu di Carbini

     

    A lire un bel article de Ravis-Giordani sur L'esprit de résistance en Corse.

    A voir également "Tous bandits d'honneur" une mine de témoignages. de Hyacinthe Choury

    Une bande dessinée 

    "L'Histoire retiendra l'élan de tout un peuple dressé contre la tyrannie " Arthur Giovoni

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Mars à 08:47

    Un beau texte de Fusina et une interprétation magnifique.Une page sombre de notre Histoire.

    Bonne fin de semaine.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :