• I Muvrini - L'emigrante

    I Muvrini - L'emigrante

    pour Mathieu

    I Muvrini - L'emigrante

    Sò eiu l'emigrante chì và à la pediccia
    À l'orlu di u stradonu à meza pulvariccia

    Sò eiu u spaisatu cusì vole u destinu
    Chì tocc'à i figlioli d'un populu mischinu

    Mà sò prontu à stentà senz'alcuna rincori
    Pè pascià la me ghjente à colpi di sudori
    À colpi di sudori

    Vengu da isse pianure indù u sole si strascina
    Natu in'una casetta culori di calcina
    Culori di calcina

    Sò di i facci neri ò di li musgincati
    Di quelli chì per voi in guerra sò cascati
    In guerra sò cascati

    È chì ci possu dì chì ci possu fà eiu
    S'è di lu vostru Diu ùn possu fà lu meiu
    Ùn possu fà lu meiu
    Ùn possu fà lu meiu

    Sò chì quandu a sorte in lu mondu hè crudele
    Pisemu tutti l'ochji ver di u stessu celu
    Ver di u stessu celu

    Ma intantu postu chì dite chì site umani
    Stringhjitel'ancu voi purghjimuci una manu
    Purghjimuci una manu
    Purghjimuci una manu




    L'émigrant


    C'est moi l'émigrant qui marche sans fin
    Dans la poussière là-bas sur le bord d'un chemin

    C'est moi le sans pays au hazard du destin
    Où se perdent les enfants des terres sans lendemain

    Je suis prêt à peiner sans aucune rancoeur
    Pour que vivent les miens à force de sueur
    A force de sueur

    Je viens de ces contrées où le soleil chauffe tôt
    Né sous un abri aux murs teintés de chaux
    Aux murs teintés de chaux
    Aux murs teintés de chaux

    Je suis de ces visages noirs ou basanés
    De ceux qui comme vous à la guerre sont tombés
    À la guerre sont tombés

    Mais que puis donc faire qu'y pourrais-je donc bien
    Si de votre Bon Dieu je ne puis faire le mien
    Je ne puis faire le mien

    Et pourtant quand le sort en ce monde est cruel
    Nous levons tous les yeux en quête d'un même ciel
    En quête d'un même ciel

    Alors en attendant puisque nous sommes humains
    Je vous la tends aussi
    Serrons nous donc la main
    Serrons nous donc la main …

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :