• I Muvrini & Grand Corps Malade - Una Terranova

     

    La nôtre est dans l'éternité d'un village
    Là où les lumières ont déposé la graine
    Celle de la liberté l'âme citoyenne
    Là où les paysans ont vu pleurer l'enfance au pied du monument.... des morts pour la France
    La nôtre est cet enfant sur le chemin de l'école
    Un cartable à la main des rêves plein les yeux
    Elle est dans les gestes qui ouvrent les chemins
    Connectée à la terre, connectée à demain

    La nôtre regarde son histoire et n'a pas oublié
    Qu'elle porte fièrement les cicatrices du monde ouvrier
    Elle est aussi dans l'héritage de toutes ces cultures dans le partage d'une tradition
    sous toutes ses coutures
    La nôtre est un village démesuré dont le sol tremble
    Ses habitants y ont grandi à l'ombre des Grands
    Ensemble
    Elle est ce père et cette mère qui voient
    l'avenir en un peu mieux
    Et cet enfant qui rentre de l'école des rêves plein les yeux

    Una terranova chi u to core prova
    Una terranova chi u to core trova

    Una terra umana beata funtana
    Una terra umana chi pesa ogni grana

    Une terre nouvelle que ton coeur essaie
    Une terre nouvelle dans ton coeur qui nait

    Une terre humaine heureuse fontaine
    Une terre humaine d'où lève la graine

    La notre a su se construire dans la difficulté
    C'est en relevant la tête qu'elle s'est faite une identité
    Elle a des murs trop gris su'on apprivoise
    Et qu'on assume
    Car même nos premières marmes ont séché
    Sur le bitume

    La nôtre est une flamme qui ne s'éteint pas
    Elle vient de la Terre du Commun
    Elle dit... mon pays a besoin du tien
    La nôtre est gravée sur le seuil des fontaines
    Et les arbres centenaires

    La nôtre est cette énergie aux milliers de visages
    Elle ne se laisse pas faire elle est l'enviet le courage
    Elle est mon slam et ta chanson pour l'amour
    de nos terre
    Car si les nôtres se ressemble c'est qu'elles ont du caractère

    La nôtre ne veut rien que garder son âme
    Ce sont nos langues qui vont fêter
    la différence et l'unité
    La nôtre n'est pas minoritaire, ni rancoeur, ni colère
    Ecoute... on est des milliers de frères...

    Une terre nouvelle que ton coeur essaie
    Une terre nouvelle dans ton coeur qui nait

    Une terre humaine heureuse fontaine
    Une terre humaine d'où lève la graine


    I Muvrini et Grand Corps Malade

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Janvier 2016 à 22:25
    Claudine/canelle

    Merci ..j'aime beaucoup !!!

    2
    Dimanche 24 Janvier 2016 à 16:16

    Merci Jean , j'adore !! J'ai mis le lien sur mon blog ... "trop bien"  cette chanson !!!  Je décompte les jours ... 4 février à Lille pour I Muvrini . 

    Bonne semaine et bisous. 

    Francine (Clio)

    3
    Lundi 25 Janvier 2016 à 16:59

    Je les adore !!!! Merci pour le partage.

    Bonne semaine.

    4
    Mercredi 3 Février 2016 à 18:21

    De bien jolies voix, vraiment, un vrai plaisir de les avoir écoutées. Etonnant et improbable I Muvrini avec Grand corps Malade mais ça fonctionne drôlement bien ! De belles découvertes donc

    5
    Vendredi 5 Février 2016 à 16:40

    magnifique clip d'un des grands groupes de chanteurs de notre île.Superbe comme d'habitude.

    Bon week end.

    6
    Samedi 6 Février 2016 à 14:00

    Un GRAND MERCI pour ce merveilleux partage.

    Je ne connaissais pas et j'avoue que j'en ai eu des frissons et les larmes aux yeux...

    J'adore GRAND CORPS MALADE et j'aime beaucoup certains chansons d'I Muvrini mais les deux ensemble, c'est un bel échange.

    Bonne continuation.

    Vagamonde-bis

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :