• Ci tocca à fà - I Messageri

    Ci tocca à fà - I Messageri

    (Jean-Lauren Filippi / Fabrice Andreani)

    Ci tocca à fà - I Messageri

    Capo 1

    Mim
    Da lu bughju à lu chjarore
    Mim Ré
    Un c’hè ch’ùn passu à francà

    Ma da la guerra à l’amore
    Ré Si7 / Mim
    Ci ferma tante cose à fà
    Mim
    In quelli campi di mine
    Mim Ré
    Ci tocca oghje à suminà

    Tante granelle di rime
    Ré Si7 / Mim
    Per fà sbuccià l’umanità

    Ripigliu :
    Si7 Mim
    Cun mille voce addunite
    Ré Sol
    Ci tocca oghje à cantà
    Lam Mim
    Quelle sperenze infinite
    Do Si7 Mim
    Chì c’invitanu à sunnià

    Mim/Si7/Mim/Ré/Sol
    Ooooo...

    Mim
    Per sminticà le vindette
    Mim Ré
    Tutti l’odii è a crudeltà

    Pè fà tace tonni è saètte
    Ré Si7 / Mim
    Ci tucherà à azzigà
    Mim
    Cun canti d’etern’unione
    Mim Ré
    Pruveremu à fà ribumbà

    Più chè u bottu di u canone
    Do Si7 Mim
    A chjama di a fraternità

    Ripigliu

    Mim
    Vogliu mandà stu messagiu
    Mim Ré
    À tè chì lu sai purtà

    Per schjarisce tal’ùn ragiu
    Ré Si7 / Mim
    I paesi à lucignulà
    Mim
    Ma sempre cun la sperenza
    Mim Ré
    Chì tuttu, ùn ghjornu cambierà

    Per dà torna à la cuscenza
    Do Si7 Mim
    I novi sogni à inventà.

    Traduction faite par les auteurs

    Nous avons tant à faire
    (Jean-Lauren Filippi / Fabrice Andreani)



    De l'obscurité à la clarté
    Il n'y a qu'un pas à franchir
    Mais de la guerre à l'amour
    Il nous reste tant à accomplir
    Et dans tous les champs de mines
    Il nous faut aujourd'hui semer
    Des graines chargées de rimes
    Pour faire éclore l'humanité

    Des milliers de voix réunies
    Sont aujourd'hui prêtes à chanter
    Toutes les espérances infinies
    Qui nous invitent à rêver

    Pour oublier les vengeances
    Ainsi que l'odieuse cruauté
    Pour calmer les tempêtes immenses
    Il nous faudra sans fin, bercer
    Avec des chants d'éternelle union
    Nous tenterons de faire résonner
    Plus, que le fracas des canons
    L'appel de la fraternité

    Des milliers de voix réunies
    Sont aujourd'hui prêtes à chanter
    Toutes les espérances infinies
    Qui nous invitent à rêver

    Je veux confier ce message
    A toi, qui saura le porter
    Comme le soleil perce les nuages
    Pour de nouveau, tout éclairer
    Mais toujours avec l'espérance
    Qu'un jour, tout pourra changer
    Si l'on fourni à la conscience
    Les songes qu'il reste à inventer

    Des milliers de voix réunies
    Sont aujourd'hui prêtes à chanter
    Toutes les espérances infinies
    Qui nous invitent à rêver

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :