• Unicef France

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Mariane Alzi - Allez

     

    Sortie de l'album le 2 octobre

    Au temps où les lumières s’éteignent

    Où l’obscur impose son règne

    Où peu de voix troublent le silence

    Et l’atmosphère étouffe le sens

     

    Au temps où l’on prend soin encore

    De chaque partie de son corps

    Où l’on fait tous de notre mieux

    Pour vivre longtemps et vivre vieux

     

    Allez réveillez-vous, allez

    Allez réveillez-vous, allez

     

    Au temps des faux devins

    Qui flattent nos instincts

    Des accidents automobiles

    De l’insécurité civile

     

    Au temps où la nation fête

    L’anniversaire de ses conquêtes

    Où on attise toutes nos peurs

    Dans des discours et dans des pleurs

     

    Au temps où le capitalisme

    Rénove le colonialisme

    Où l’on préfère l’autocritique

    Tant qu’elle permet de faire du fric

     

    Au temps des guerres imaginées

    Au temps des sbires télévisés

    Au temps des résistances fanées

    Au temps des Utopies brisées

     

    Allez, réveillez-vous

    Allez, soulevez-vous

    Pourquoi cette passivité

    Pourquoi, pourquoi tout accepter

     

    Allez, réveillez-vous

    Allez, allez, risquez tout

    Pourquoi ne pas imaginer

    Pourquoi s’empêcher de rêver

     

    Allez, allez

    Puisqu’il faut bien qu’on finisse tous tarés

    Si on reste sur le chemin

    Balisé, encadré qu’on nous a réservé

     

    Allez, réveillez-vous

    Allez, soulevez-vous

    Pourquoi cette passivité

    Pourquoi, pourquoi tout accepter

     

    Allez, réveillez-vous

    Allez, allez, risquez tout

    Pourquoi ne pas imaginer

    Pourquoi s’empêcher de rêver

     

    Allez

    Allez

    Allez

    Allez

    http://marianealzi.com/

    Une autre chanson de Mariane Alzi "Des roses"

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Jolie mélodie

    Paroles et traduction

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Qui suis-je

    Je suis né dans un arbre 
    Et l'arbre on l'a coupé 
    Dans le soufre et l'asphalte 
    Il me faut respirer 
    Mes racines vont sous le pavé 
    Chercher une terre mouillée 
    Qui suis-je 
    Qu'y puis-je 
    Dans ce monde en litige 
    Qui suis-je 
    Qu'y puis-je 
    Dans ce monde en émoi ? 

    On m'a mis à l'école 
    Et là j'ai tout appris 
    Des poussières qui volent 
    À l'étoile qui luit 
    Une fois que j'ai tout digéré 
    On me dit "Le monde a changé !" 
    Qui change 
    Qui range 
    Dans ce monde en mélange 
    Qui change 
    Qui range 
    Dans ce monde en émoi ? 

    On m'a dit "Faut te battre !" 
    On m'a dit "Vas-y !" 
    On me donne une grenade 
    On me flanque un fusil 
    Une fois qu'on s'est battu beaucoup 
    On me dit "Embrassez-vous !" 
    Qui crève 
    Qui rêve 
    Dans ce monde sans trêve 
    Qui crève 
    Qui rêve 
    Dans ce monde en émoi ? 

    J'ai pris la route droite 
    La route défendue 
    La route maladroite 
    Dans ce monde tordu 
    En allant tout droit tout droit tout droit 
    Je me suis retrouvé derrière moi ! 
    Qui erre 
    Qui espère 
    Dans ce monde mystère 
    Qui erre 
    Qui espère 
    Dans ce monde en émoi ? 

    On m'a dit "la famille", 
    Les dollars les autos 
    On m'a dit "la faucille", 
    On m'a dit "le marteau", 
    On m'a dit on m'a dit on m'a dit 
    Et puis on s'est contredit ! 
    Qui pense 
    Qui danse 
    Dans cette effervescence 
    Qui pense 
    qui danse 
    Dans ce monde en émoi ? 

    Mes amours étaient bonnes 
    Avant que les docteurs 
    Me disent que deux hormones 
    Nous dirigent le cœur 
    Maintenant quand j'aime je suis content 
    Que ça ne vienne plus de mes sentiments ! 
    Qui aime 
    Qui saigne 
    Dans ce monde sans thème 
    Qui aime 
    Qui saigne 
    Dans ce monde en émoi ? 

    Et pourtant je me jette 
    Et j'aime et je me bats 
    Pour des mots pour des êtres 
    Pour cet homme qui va 
    Tout au fond de moi je crois je crois 
    Je ne sais plus au juste en quoi ! 
    Qui suis-je 
    Qu'y puis-je 
    Dans ce monde en litige 
    Qui suis-je 
    Qu'y puis-je 
    Dans ce monde en émoi ?

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • I stepped into an avalanche,
    It covered up my soul;
    When I am not this hunchback that you see,
    I sleep beneath the golden hill.
    You who wish to conquer pain,
    You must learn to serve me well.

    You strike my side by accident
    As you go down for your gold.
    The cripple here that you clothe and feed
    Is neither starved nor cold;
    He does not ask for your company,
    Not at the centre of the world.

    When I am on this pedestal,
    You did not raise me there.
    Your laws do not compel me
    To kneel grotesque and bare.
    I myself am the pedestal for this ugly hump 
    at which you stare, stare, stare,...

    You who wish to conquer pain,
    You must learn what makes me kind;
    The crumbs of love that you offer me,
    They're the crumbs I've left behind.
    Your pain is no credential here,
    just the shadow of my wound.

    I have begun to long for you,
    I who have no greed;
    I have begun to wait for you,
    I who have no need.
    You say you've gone away from me,
    But I can feel you when you breathe.

    Do not dress in those rags for me,
    I know you're not poor;
    You don't love me quite so fiercely now
    When you know that you are not sure,
    This is your world, beloved,
    It is your flesh that I wear.

     

    Fm                     C#

    Well I stepped into an avalanche,

     

    Fm         D#    Fm

    It covered up my soul;

     

    Fm                 C#

    When I am not this hunchback that you see,

     

    Fm         D#       Fm         

    I sleep beneath the golden hill.

     

    G#              C

    You who wish to conquer pain,

     

             Fm                       C#

    You must learn, learn to serve me well.

     

    traductions

    Partager via Gmail

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique